MICHEL CIRY - Catalogue

Titre

Instruments

Op.

Edition

Ballade1 (1951)

violon et piano


1956, Durand

Ballade no 1 (1949)

piano

42

Schott

Ballade no 2 (1956)

piano


1961, Durand

Capriccio2

saxophone alto et piano

52

???

Chansons : Mais quand il reviendra (slow) & J’ai des chansons dans le cœur (tango-valse) (1970)3

instruments ad libitum (en si mineur)


Lugano : Transworld Music ; Fribourg : Hush-a-bye Music ; Volketswil-Zürich : Helbling

Concerto4 (1948)

pour piano, vents (2 flûtes, 2 hautbois, 2 clarinettes, 2 bassons, 2 cors, 2 trompettes, 3 trombones, 1 tuba), timbales et percussions


Schott

Concerto (1951)

pour flûte, hautbois et orchestre à cordes


???

Concerto (1956)

pour 15 instruments à vent et percussions


???

Concertos n° 1 (1945) et 2 (1946)

pour deux pianos


???

Duos (deux)5

piano et violon


???

Ecce homo (1955)

orchestre


???

Intermezzo6 (1943)

violon


???

La Crucifixion (de Grünewald)

1 clarinette, 2 bassons, 2 cors, 2 trompettes, 3 trombones, 2 pianos, timbales et 2 percussions


Billaudot

Le Chant des ténèbres (1951)

orchestre


???

Le mystère de Jésus7 (1953)

orchestre


Billaudot

Méditation symphonique no 1

???


???

Méditation symphonique no 2

???


???

Méditation symphonique no 38

3 flûtes, 3 hautbois, 3 clarinettes, 3 bassons, 4 cors, 4 trompettes, 4 trombones, 1 tuba, 3 percussions, timbale, piano, harpe et cordes


Billaudot

Mélodie : Aux lépreux de l'hôpital St Louis (P. Claudel) (1940)

voix et piano


manuscrit

Mélodie : Elsa Valse (1947) (Louis Aragon)

voix et piano


???

Mélodie : Image de Ste Catherine (1944) (???)

voix et piano


???

Mélodie : L’église habillée de feuilles ; le Frère de la midinette ; Le mysogine ; Parmi les tombes (F. Jammes) (1943)

voix et piano


???

Mélodie : La communiante ; la Seine (1946) (Maurice Carême)

voix et piano


???

Mélodie : Madame de Soubise (A. de Musset) 9(1943)

voix et piano


???

Mélodie : Sainte (S. Mallarmé) (1942)

voix et piano



Mélodie : Sonnet (1944) (Louise Labbé)



???

Mélodie : Sonnet sur la mort de son fils (F. de Malherbe)10

voix et piano


???

Mélodie : Tristesse d'été (S. Mallarmé) (1944)

voix et piano

36

manuscrit

Mélodies (6) sur des poèmes de F. Jammes

voix et piano


???

Mélodies : Femmes (Tu es la seule sur la terre ; A l'aube de chaque journée ; Le printemps ; Tu es la saveur de mon pain ; Qu'il vienne, le printemps ; Ris, vent d'été ; Dors ma Caprine ; Partons ; L'hiver a beau givrer nos fenêtres ; Un soir, tu poseras ; Alors, cueille du buis) (M. Carême) (1948)

voix et piano

25

L'auteur

Mélodies : Chansons d’Orlamonde des 15 chansons (1949) (Maurice Maeterlinck)

voix et piano


???

Mélodies : Contrerimes (1er recueil) (1946) (P.J. Toulet)

voix et piano


???

Mélodies : Epitaphe pour Mademoiselle de Conty ; Epigramme ; A Monsieur de Colletet sur la mort de sa sœur ; Belle âme ; Chanson à Pierre ; Pour mettre devant les heures de Calliste ; Sur l'image d'une Sainte Catherine (F. de Malherbe) (1944)

voix et piano


manuscrit

Mélodies : L’abeille ; La ceinture (1944) (Paul Valéry)

voix et piano


???

Mélodies : La lanterne magique (1947) (Maurice Carême)

voix et piano


???

Mélodies : Les murmures des dieux pans (André Berry) (1943)

voix et piano


???

Mélodies : Les mystères douloureux [Agonie-Flagellation-Couronnement d’épine-portement de croix-crucifiement] (F. Jammes)11

voix et piano


???

Mélodies : Mélodies anglaises (1939) ( ???)




Mélodies: Le miroir des morts (Les yeux de la morte ; La belle morte ; La revenante ; Cercle) (J. Supervielle) (1948)

voix et piano

31

L'auteur

Nocturne12

piano


???

Nocturne (1943)13

violon



Piéta14 (1950

orchestre (3 flûtes, 3 hautbois, 3 clarinettes, 3 bassons, 4 cors, 4 trompettes, 3 trombones, 1 tuba, timbales, percussions, piano et cordes)


Schott

Piéta (1950)

orchestre à cordes


Schott

Préludes15 1er cahier

piano


Durand

Préludes 2ème cahier

piano


inédit

Préludes 3ème cahier

piano


inédit

Préludes 4ème cahier (1950)

piano

50

Sans nom

Quatuor no 116 (1955)

cordes


inédit

Quatuor no 2

cordes


???

Stèle pour un héros17 (1949)

orchestre à cordes

43

Schott

Suite18

deux pianos


???

Suite19 (1943)

11 instruments


???

Symphonie no 1 " Stabat Mater " ou de douleur 20 (1951)

chœur mixte et orchestre


inédit

Symphonie no 2 " Dies Irae " (1952)

chœur mixte et orchestre


inédit

Symphonie no 3 " De Profundis " ou de pitié (1953)

chœur mixte et orchestre


inédit

Symphonie no 4 " d'Espérance " (1954)

chœur mixte et orchestre


inédit

Symphonie no 5 " Piéta " ou de pitié (1955)

chœur mixte et orchestre


inédit

Symphonie no 6 " sacrée " ou " de Gloire " 21 (Rainer-Maria Rilke) (1958)

voix d'alto et orchestre


inédit

Symphonie pour cordes no 1

???


???

Symphonie pour cordes no 2

1945


???

Symphonie pour cordes no 322

???


???

Symphonie pour cordes no 423 (1946)

???


???

Trio

cordes


???

Trio (1946)

hautbois, basson et piano

20

???



(L. Paraire, novembre 2011) DR.



1 Audition à Darmstadt le 19 juillet 1951 par Kurt Christian Stier, piano et Heribert Esser, piano.


2 Attesté par un document du Fonds Nadia Boulanger.


3 Source : bibliothèque centrale d’Allemagne à Berlin

4 Donné en première à Donaueschingen par l'Orchestre de la Südwestfunk le 19 octobre 1957 (M. Bergmann, piano – H. Rosbaud ou I. Strawinsky à la direction).


5 Composés en 1942

6 Transcrit pour violoncelle par Maurice Gendron- La version pour violon était dédicacée à Ginette Neveu

7 6ème prix de composition du Concours Reine Elizabeth de Belgique en 1953. Dédicacé à Julien Green. Donné par Serge Baudo le 16 avril 1962 à Paris.


8 Il semble exister un enregistrement par Pierre Dervaux.


9 1ère audition par Paul Derenne et Francis Poulenc aux " Concerts de La Pléiade " le 3 mai 1943.


10 Enregistrement INA par Paul Derenne et Henri Sauguet.


11 Composé en 1942

12 Composé en 1942

13 Transcrit pour violoncelle par Maurice Gendron

14 Donné à Pérouse le 27 septembre 1959 sous la direction de Marcel Couraud.


15 Une audition de quelques préludes a eu lieu le 20 juillet 1953 à Darmstadt (Préludes pour piano op. 44, n° 14 et 11 et op. 50, n°20). Par ailleurs, il semble que la pianiste Colette Brugerolle ait enregistré 4 Préludes. Le principe, décidé le 4 décembre 1959, d’éditer le 2e cahier des Préludes chez Durand n’a pas été mis à exécution (Michel Ciry : Journal 18 mars 1959 – 12 mars 1962, D’Assise à Manhattan Buchet-Chastel, pp.79 et 80).


16 Donné en concert à la Schola Cantorum de Paris le 4 novembre 1959 par le Quatuor Parrenin.


17 1ère audition en 1949 à Zurich, sous la direction de Paul Sacher. Enregistrement de studio du 20 octobre 1971 par André Girard et l'orchestre de chambre de l'ORTF (radiodiffusé).


18 Composé en 1942

19 1re audition aux " Concerts de La Pléiade " avec l'Orchestre Hewitt, le 22 mars 1943. « On y jouait, uniquement, de la musique française, depuis nos plus authentiques génies, jusqu’aux plus jeunes compositeurs ; on n’y admettait qu’un public exclusivement français (je n’ai jamais vu un uniforme allemand dans la salle) », se souvenait après guerre le violoniste Maurice Hewitt. (La lettre de La Pléiade, n°25). Il s’agissait d’une série de concerts organisés par Gaston Gallimard et Denise Tual.


20 Création par André Cluytens et l’Orchestre de la Radiodiffusion Française. Enregistrement par P. Dervaux et l'orchestre de la RTF le 8 mars 1962 (diffusion sur France Musique le dimanche 07.05.2006). Commencée en 1947


21 Il semble exister un enregistrement par Pierre Dervaux. Donné à Paris par Irma Kolassy et Manuel Rosenthal le 15 novembre 1962. Une proposition faite à Jeanne Deroubaix pour un second concert n’a pas abouti.


22 Une audition a eu lieu à Darmstadt le 10 juillet 1951 sous la direction d'Hermann Scherchen. A été entamée en 1947


23 " (…) 25 novembre 1986 : Gabrielle m'apprend qu'hier elle entendit, retransmise par la Radiodiffusion française, ma 4e Symphonie pour cordes (écrite en 1946). Nouvelle qui me fit bien naturellement plaisir mais pour­quoi, au cours des commentaires qui précédèrent son audition, le présentateur éprouva-t-il le besoin d'annoncer que j'avais détruit toutes les partitions composées jusqu'à 1949, date à laquelle j'étais passé d'une écriture tonale à l'atonalisme. S'il est vrai que mon langage musical évolua à l'approche du milieu du siècle, ce n'est pas pour autant que j'ai fait un bûcher de tout ce que j'avais composé auparavant. Toujours cette irrésistible tentation du mensonge, en vue peut-être de donner davantage de relief aux événements mais à laquelle il me paraîtra toujours malhonnête de succomber." Michel Ciry : Journal 1986-1987, La passion de l'amitié Plon, page 286.

Commentaires supplémentaires sur les symphonies pour cordes : " (…) Elles [les symphonies pour cordes] sont d'un style fort éloigné de celui de La Stèle ou du Stabat Mater, qui pourtant, furent composés peu après. Cela ne manque ni d'invention, ni de dynamisme, ni de charme mais j'y relève des facilités qui me sont devenues insupportables. Dans la première, le mouvement lent est vraiment joli (trop parfois), mais quel dommage que ce qui le rend si plaisant à écouter soit en partie dû à une insistante réminiscence de l'exquise berceuse de l'Oiseau de Feu. (…) ". Michel Ciry : Journal 1986-1987, La passion de l'amitié Plon, pp. 321 et 322.



Article biographique

 


Relancer la page d'accueil du site MUSICA ET MEMORIA

Droits de reproduction et de diffusion réservés
© MUSICA ET MEMORIA

tumblr hit counter