Robert PLANEL
( 1908 - 1994 )

Robert Planel - Dessins d'Espérance Bage
Robert Planel
( dessins d'Espérance Bage )

LE COMPOSITEUR

Formation et études musicales :

Né le 22 janvier 1908 à Montélimar, mort le 25 mai 1994 à Paris.

Une culture musicale héritée de son père, Alphonse Planel (1869-1947), chef de musique, directeur de l'harmonie La Lyre montilienne (1902) ; compositeur et éditeur de musique à Montélimar dans la Drôme ; fondateur et directeur de la première école de musique de la ville (1904).

Des leçons particulières de violon lui sont aussi dispensées à Montélimar, durant la guerre de 1914-1918, par M. Chédécal, Premier violon à l'Opéra de Paris.

Elève du Conservatoire National Supérieur de Musique (CNSM) de Paris, entre 14 ans et 25 ans (1922-1933) : classes de violon (Firmin Touche), d'harmonie (Jean Gallon), de fugue (Georges Caussade), puis de composition (Paul Vidal et Henri Busser).

En parallèle à ses études supérieures de musique, Robert Planel exerce le métier de violoniste intermittent dans les premiers cinémas de la capitale, assurant l'illustration musicale des films muets : il improvise pour commenter l'action et les sentiments des acteurs, et joue des symphonies de Beethoven durant les entractes, en réduction pour piano et violon. Pendant ses vacances d'été, Robert Planel continue à participer aux activités culturelles et festives de la Drôme, en tant que violoniste ou pianiste: concert de la Lyre, formation de jazz, bals populaires, fêtes votives.

Mobilisé en 1939, durant la Deuxième Guerre Mondiale, il organise un orchestre dans le régiment de Tirailleurs où il a été affecté. Cette formation dénommée La Nouba, est composée de musiciens français et tunisiens. Il recompose à cette occasion des marches militaires, fait jouer le répertoire aussi bien classique que de variétés : jazz et musique traditionnelle arabe.

Le prix de Rome :

Le Premier Grand Prix de Rome a été, durant trois siècles, la distinction suprême décernée chaque année, par l'Institut de France Académie des Beaux-Arts, à un musicien, un peintre, un sculpteur, un graveur et un architecte, plus tard à un photographe et à un cinéaste.

Robert Planel se voit décerner le Premier Grand Prix en juillet 1933, au premier tour et à la majorité des voix d'académiciens français (23 voix sur 30 votants).

En composant, au château de Fontainebleau, la cantate Idylle funambulesque, le jeune musicien fait entrer le jazz dans la musique savante, et le timbre particulier du saxophone : il n'hésite pas à introduire dans son orchestration la sonorité d'un instrument qui, jusqu'à cette époque, n'était pas utilisé dans la musique symphonique. Cette originalité le classera dans la catégorie des compositeurs dits de Musique légère contemporaine, ainsi définie par la Radiodiffusion française : l'office national lui passera plusieurs commandes jusqu'à la fin des années 1960.

Le Premier Grand Prix de composition musicale permet à Robert Planel de séjourner trois ans à Rome en qualité de pensionnaire à la villa Médicis (1934-1936). Il y vit et travaille en communauté avec d'autres artistes de sa promotion, mais aussi avec ceux qui ont reçu cette récompense au début des années 1930. Il accueille également de nombreux artistes et musiciens en visite à la villa Médicis (Arthur Honneger, Henri Rabaud, Albert Roussel).

Premiers Grands Prix de Rome 1933 : Ulysse Géminiani (sculpture), Roland Girardin (peinture), Charles Pinson (gravure), M. Courtois (architecture). Autres promotions : Lucien Fontanarosa (peinture), Georges Cheycial (peinture), Albert Bouquillon (sculpture), Louis Leygue (gravure), Tony Aubin (composition musicale), Yvonne Desportes (composition musicale).

 

UNE CARRIERE AU SERVICE DE LA MUSIQUE 

 

Robert Planel en 1941
( collection Jacqueline Planel )

Titres et distinctions honorifiques de Robert Planel :

Chevalier dans l'ordre de la Légion d'honneur, au titre de compositeur (10 février 1951)

Chevalier des Arts et Lettres (9 août 1962)

Officier de l'Instruction publique (12 juillet 1966)

Autres titres :

- Sociétaire définitif de la Société des Auteurs, Compositeurs et éditeurs de Musique (SACEM) (1933)

- Membre du Conseil Supérieur du Conservatoire National Supérieur de Musique (CNSM) (1967) ; et membre des jurys d'entrée et de sortie au CNSM

- Cofondateur de la Maîtrise de la Radiotélévision française (ORTF) (1946)

- Membre du Jury du Prix de Rome de composition musicale Académie des Beaux-Arts

- Cofondateur des conservatoires municipaux de la Ville de Paris et du Département de la Seine (1972)

- Membre du Conseil Supérieur de l'Enseignement musical au Ministère de la Jeunesse, des Arts et des Lettres Direction générale des Arts et Lettres (arrêté du 10 octobre 1947)

- Membre de la première Commission de la Télévision éducative, instituée au Ministère de l’éducation nationale (arrêté du 20 juin 1950)

- Délégué officiel de la Direction de l'Enseignement de la Seine (Préfecture de Paris) à la conférence internationale de l'UNESCO Le rôle et le but de la musique dans l'éducation des jeunes et des adultes (Bruxelles, 29 juin-9 juillet 1953), conférence organisée en collaboration avec le Conseil International de la Musique.


OEUVRE PÉDAGOGIQUE ET ACTIONS CULTURELLES

Une oeuvre pédagogique et institutionnelle de qualité : 
Robert Planel
( collection Jacqueline Planel )

En succédant en 1946 à Raymond Loucheur dans les fonctions d'inspecteur général de la Ville de Paris, Robert Planel prolonge une structure originale d'enseignement artistique. Il impulse une organisation pédagogique pilote qui prend appui sur plusieurs principes :

- l'exigence de formation de maîtres de musique , pour la plupart issus du Conservatoire National Supérieur de Paris : il dirige le Cours normal d'enseignement musical , dispensé par l'inspection générale de la Musique, auprès de futurs titulaires d'un diplôme spécialisé (en deux parties). En tant qu'administrateur, il obtient l'équivalence de ce diplôme spécialisé avec les diplômes de l'état, ce qui permettra à de nombreux professeurs de la Ville de Paris d'assumer, dans la décennie 1970, la direction des conservatoires régionaux puis nationaux.

- La qualité de l'exécution musicale des orchestres et chorales scolaires placés sous la responsabilité d'un corps de 600 professeurs d'enseignement musical (équipement des écoles primaires en guide-chant , puis en pianos...) ; il dirige régulièrement la Chorale des Professeurs de la Ville de Paris, sollicitée à l'occasion de concerts prestigieux et de créations d'oeuvres contemporaines.

- La pratique et la diffusion de la musique auprès de tous les publics, grâce aux techniques de communication et de reproduction les plus modernes pour l'époque (disques, radio puis télévision scolaire).

Des actions culturelles élargies à tous les publics :

Durant sa vie, Robert Planel n'a cessé de militer pour le respect de toutes les musiques et pour leur diffusion auprès des publics les plus divers. Il a apporté un soutien indéfectible aux concerts éducatifs (JMF, Musigrains, AMJ, Orchestre Fernand Oubradous, concerts Colonne). Son œuvre culturelle et institutionnelle, de près de trente ans, s'est achevée, en 1972-1974, par la création des conservatoires municipaux, et par leur multiplication à Paris et dans la région parisienne.

Soucieux de promouvoir le statut des enseignement spéciaux artistiques et de consolider l'avenir professionnel des professeurs de la Ville de Paris, Robert Planel travaille en étroites relations avec les structures de l'état, (notamment le Ministère de l'Education Nationale par le truchement de comités interministériels), ainsi qu'avec les nombreuses associations culturelles et artistiques d'après-guerre, officielles ou privées.

Sous sa double autorité de musicien et d'administrateur, les professeurs de la Ville de Paris montent de nombreuses formations de chant choral (en particulier dans l'enseignement technique : Choeur Orphée), collaborent à la formation de jeunes chanteurs de la Maîtrise de la Radio, à l'éducation musicale des handicapés, participent à la création dune école des Métiers de la Musique (Sèvres).

 

L’ŒUVRE MUSICALE 

L’œuvre en concerts :

Plusieurs hommages ont été rendus à Robert Planel dans les dix dernières années :

- février 1989 : concert de Radio-France, organisé à l'occasion de son 80e anniversaire.

Robert Planel octogénaire, à Dieulefit
( collection Jacqueline Planel )

- mai 1993 : concert au conservatoire du XIVe arrondissement de Paris, organisé par Richard Philipps : entretien public avec le compositeur sur sa vie, son oeuvre et sa conception de la musique.

- mai 1995 : exécution du Psaume de Robert Planel, à l'occasion du 50e anniversaire du Choeur Orphée dirigé par François Vellard. Concert enregistré en l'église de la Trinité à Paris.

- hiver 1995 : hommage rendu par le Tryptique. Concert organisé par Roger Calmel : notamment, exécution de Andante et scherzo, sa première œuvre.

- 1996: hommage rendu par le conservatoire du IXe arrondissement de Paris : exécution du conte musical Giboulin et Giboulette, et de plusieurs oeuvres de musique de chambre.

- décembre 1999 : hommage rendu par la ville de Montélimar : concert organisé au Théâtre de Montélimar par l'Association des Amis de Robert Planel, président Henri Loche.

L’œuvre de Robert Planel touche à tous les genres musicaux : symphonique, musique de chambre, œuvres vocales (mélodies chœurs, harmonisation de chansons populaires). Son écriture, inspirée par les maîtres qui l'admirait (Maurice Ravel, Claude Debussy, Gabriel Fauré) s'exprime en un langage mélodique qui allie la clarté de la forme et le raffinement de l'orchestration.


Catalogue provisoire :

1931 Andante et scherzo, trio pour hautbois, basson, piano
Ed. De Plein Vent.

1932 - Quatuor à cordes
Ed. Durand CD.

1933 Idylle funambulesque, cantate, sur un poème de Paul Arosa
Créée sur la scène de l'Opéra Comique (salle Favart) en 1934.
Ed. Hammel

1933 La Mare, mélodie
Ed. De Plein Vent

1934 ? Les Biches, pour soprano et ténor solo, et trois voix de femmes
Choeur interprété par la Maîtrise de Radio-France en 1989.
Ed. De Plein Vent

1935 Quatre mélodies : Le Marchand de sable (CD 1997), Berceuse de la Poupée, Le Fossoyeur, à son page
Ed. De Plein Vent

1937 Caprice, concertino pour violoncelle et piano, avec orchestre. Réduction pour piano 1970. Créé par Paul Tortelier en 1942, à la Radiodiffusion française.
Ed. De Plein Vent

1937 Divertissement chorégraphique, pour orchestre
Créé par l'Orchestre de la Radiodiffusion française en 1950.

1937 Psaume, pour ténor solo, chœur mixte, orgue et orchestre
Première audition Radiodiffusion française, 1942. (CD).
Ed. De Plein Vent

(?) Ballerine, pour piano
Ed. Pierre Noël (collection Les Contemporains, dirigée par Lucette Descaves).

1939 Burlesque, quatuor de saxophones
Créé par le Quatuor Mule en 1945 ; radiodiffusé en février 1951.
Ed. Combre. (CD 1997).

1946 (?) Trois pièces de ballet : Petites danseuses sévillanes, Menuet, Saltarelle.
Concert à Nancy, février 1946.

1946 (?) Sérénade à Bettine, mélodie sur un poème d'Alfred de Musset
Concert au Théâtre Royal de Bruxelles, février 1946 : ténor : Georges Thill.

 
Autres œuvres composées dans les années 1940 :

- Suite romantique, six pièces pour saxophones alto :
Sérénade italienne,
Danseuses,
Chanson triste,
Valse sentimentale,
Conte de Noël,

- A travers champs ( pour quatuor de saxophones)
Ed. De Plein Vent

1953 ou 1954 Parade, pour orchestre
Commande de la Radiodiffusion française.

1958 Giboulin et Giboulette, conte musical, texte de Jean Planel
Commande des Musigrains ; créé sur la scène du Théâtre des Champs Elysées en 1958, et rejoué en 1971. Autres concerts : Nancy, salle du Conservatoire (mars 1966) ; Paris, conservatoire du IXe arrondissement (1997). Disque DEVA (épuisé) et CD 1997. Ed. Leduc.
Ed. De Plein Vent

1958 Caprice, pour cor
Morceau de concours du CNSM de Paris, salle Berlioz (3 juin 1958), professeur M. Deremy.
Ed. Leduc.

Autres œuvres composées dans les années 1950 :

- Ballet pour Nanou, pour orchestre
Commande de la Radiodiffusion française.

- Air et final, pour trombone basse et piano
Morceau de concours du CNSM de Paris.
Ed. Leduc et CD 1996 : Vincent Masson, trombone, David Berdery, piano.

- Comme une sérénade, pour hautbois et piano.
Ed. Pierre Noël.

- Chanson romantique, pour hautbois et piano
Ed. Leduc.

- Ronde, pour violon
Morceau de concours exécuté à l’occasion du 6e Concours Artistique de Paris (1953), direction : Lucien Wurnser.

 
œuvres vocales :

- Nous n'irons plus au bois, choeur pour 4 voix mixtes
Ed. Jobert.

- Chanson de route, choeur pour voix mixtes (1955 ou 1956 ?)
Commande de l'Ecole Supérieure de préparation aux métiers de la Musique (Sèvres).
Ed. Jobert.

Années 1960 :

- Danse pour percussions, batterie et piano
Créée par Vincent Géminiani, percussionniste (CD novembre 1996, orchestre Lili Boulanger).

- Concerto pour trompette et orchestre à cordes
Dédié à Maurice André.Créé salle Gaveau, par Maurice André et l'orchestre Fernand Oubradous en 1966.
Ed. Transatlantiques. Disque ERATO. CD 1987 : Guy Touvron et la Camerata de Versailles ( Les Adagios célèbres ) ; CD 2000 Nouvelles couleurs de l'orgue : largo pour trompette et orgue, de Robert Planel : arrangement pour orgue par Maurice André ?).

- Légende, pour cor et piano (1966 ?)
Morceau de concours
Ed. Leduc.

- Epythalame, pour orgue (1970 ?)
Créé par Michel Boulnois, en l’église Saint-Sulpice en 1970. Autre interprétation : mars 2000 en l'église Saint-Lambert (Paris 15e).
Ed. De Plein Vent

- La Cantate des Merveilles, choeur burlesque
Ed. De Plein Vent (2000).

- septembre 1982 Prélude, aria et final, pour orgue, sur le nom ancien de Montélimar
Créé pour l'inauguration des orgues de la collégiale Sainte-Croix-Montélimar (15 janvier 1983) : organiste : Pierre Simonet (concert avec Marie-Claire Alain. Autres interprétations : Marie-Madeleine Duruflé-Chevalier en 1985 (?) en l'église Saint-Etienne du Mont (Paris 5e) ; Mme Schuster en l'église de la Trinité (Paris 9e) en 1996 (?) ; église Saint-Lambert (Paris 15e) en novembre 1999.
Ed. De Plein Vent

- 1988 Viennoiseries, pour deux pianos ou à quatre mains
Dédiées à Mireille Varjabedian et Richard Philipps (création 1988) (CD 1996). Autre interprétation : Véronique Schmit et Brigitte Vogler (Verrières le Buisson, février 1990).
Ed. De Plein Vent

- 1991 ( ?) Bagatelles, pour pianos
Ed. De plein Vent, 1999) CD 1997 (Solène Getenet, pianiste).

- 1993 Slow, pour flûte et piano
Ed. De Plein Vent, 1999.

- mars 1994 Vocalise, pour clarinette et piano
Ed. De Plein Vent, août 2000.

Rêverie pour le piano
Ed. De Plein Vent

 

DISCOGRAPHIE
(
CD les plus récents )

Giboulin et Giboulette de Robert Planel, et Petite Suite de Henri Busser, enregistrés en 1997 par l'Orchestre Lili Boulanger, composé d'élèves du Conservatoire de Paris IXe, sous la direction de Michel Cosson. En couverture, dessin d'Espérance Bage.
( CD NLD 1196, Conservatoire, 69 rue de Douai, 75009 Paris )


- 1987 Trompette pour les jours de Fête : les adagios célèbres. Guy Touvron et la Camerata de Versailles, dir. Amaury du Closel. Forlane (distribution Audivis) : réf. UCD 16569. Enregistrement Eglise Notre-Dame du Liban Paris (sec. 6) : 2e mouvement du concerto de Trompette de Robert Planel. 120 francs.

- 1995 Orchestre et chœur Orphée, dir. François Vellard : Psaume de Robert Planel, Messe Sainte Cécile de Charles Gounot, Te Deum de Georges Bizet. Réf. Euterpe, 18 rue Notre-Dame de Lorette, Paris 75 009. 2 CD 951952. 100 francs.

- 1995 Succès des années 30, récital Jean Planel, ténor. Association Jean Planel, Le Jabron, 9 rue du Général Pau, 26 200 Montélimar REM 311 249 : 3 mélodies de Robert Planel. 120 francs.

- 1997 Hommage à Robert Planel, par l'Orchestre Lili Boulanger, dir. Michel Cosson. Suite pour Orchestre d'Henri Busser et, de Robert Planel : Giboulin et Giboulette, conte musical, Bagatelles pour piano, Air et Final pour trombone basse et piano, Danse pour percussions, batterie et piano. Réf. NLD 1196. Conservatoire Municipal du 9e arrondissement de Paris, 69 rue de Douai, 75009.

- 1997 Robert Planel. Musique de chambre : Viennoiseries, pour piano à quatre mains ; Quatuor à cordes ; 5 mélodies ; Quatuor pour saxophones, Caprice pour violoncelle et piano. Ville de Paris. Réf. Parélie-Planel 02. Henry Loche, 64 rue Planchat, Paris 75 020.

- 2000 Nouvelles couleurs de l'orgue : largo pour trompette et orgue de Robert Planel. Réf. DDD BM 252, 74 32 14 70 20 24

Jacqueline PLANEL


 

Association des Amis de Robert Planel


Créée en août 1999, sous le haut patronage d'Henri Dutilleux.
Présidence: Henri Loche.
Secrétaire: Françoise Paillas, 64 rue Planchat, 75 020 Paris,
ou Jacqueline Planel, La Rojariane, Dieulefit 26 250.
robertplanel.free.fr

 
 
Editions musicales Plein Vent
5 rue Jean Jaurès, 07600Vals Les Bains
tél. 04 75 94 63 55
télécopie: 04 75 37 63 66
http://www.depleinvent.com

 

 


Relancer la page d'accueil du site MUSICA ET MEMORIA

Droits de reproduction et de diffusion réservés
© MUSICA ET MEMORIA

tumblr hit counter