Marie-Claude THEUVENY-PETIT


Marie-Claude Theuveny en 1999
Marie-Claude Theuveny en 1999
( coll. Marie-Claude Theuveny-Petit, avec son aimable autorisation ) DR


Marie-Claude Theuveny et Pierre Petit
Marie-Claude Theuveny et son époux,
le musicien Pierre Petit, en 1994
( coll. Marie-Claude Theuveny-Petit, avec son aimable autorisation ) DR

Née en 1931 à Paris, Marie-Claude Theuveny débute le violon très jeune à l'âge de 5 ans auprès de Carmen Forte (ancienne élève du Conservatoire de Paris), puis, pendant la guerre, poursuit son apprentissage à Grenoble auprès de Louise Mercier (également professeur d'Emmanuel Krivine). Revenue à Paris à la fin des hostilités, elle entre au Conservatoire de Paris où elle étudie dans la classe de René Benedetti, assisté d'Hortense de Sampigny, et décroche un 1er prix de violon en 1947. Lauréate du Concours International de Genève l'année suivante, elle se perfectionne ensuite auprès de Georges Enesco durant 7 ans et, sous sa baguette, se fait entendre pour la 1ère fois avec orchestre chez Lamoureux (27 février 1952, Théâtre des Champs-Elysées), interprétant les Concerti de Beethoven, Bach (en mi majeur) et Jean Hubeau. La presse spécialisée soulignait alors son interprétation "intelligente, réfléchie, sobre, conforme à l'esprit, empreinte de la maîtrise de soi et pour tout dire d'une rare beauté." C'est à cette époque, en 1953, qu'elle enregistre avec son frère Franck Theuveny, pour Ducretet-Thomson (LLA 1033), la Sonate pour violon et piano de Debussy et effectue durant cette décennie et la suivante de nombreuses tournées tant en France qu'à l'étranger (Luxembourg, Allemagne, Angleterre, Finlande..)

Au cours d'une tournée, à Rabah (Maroc), elle rencontre le compositeur et pianiste Pierre Petit (1922-2000), lauréat du Prix de Rome (1946), futur directeur de l'Ecole Normale de Musique, célèbre conférencier et critique musical, qui présente son concert (Concerto de Beethoven) et l'épouse en 1958. De ce mariage vont naître deux enfants : Carolin Petit, compositeur et arrangeur de nombreuses musiques de films et de chansons, et Nicolas Petit.

A la fin des années soixante, Marie-Claude Theuveny-Petit se lance à son tour dans l'enseignement : assistante de Michèle Auclair au Conservatoire de Paris à partir de 1969, elle est nommée titulaire de cette classe de 1995 à 1998 et professe également au CNR de Saint-Maur-des-Fossés, de 1980 à 1998. En 1995, et durant une dizaine d'années, elle est à la Schola Cantorum, puis à partir de 1999 à l'Ecole Normale de Musique où elle enseigne toujours en 2009.

On lui doit encore l'enregistrement chez Arion (ARN 60356) en 1983, du Trio de Brahms, en compagnie de Georges Barboteu (cor) et Geneviève Joy (piano), ainsi que chez Erato de la Sonate Juventa pour violon et piano de Fred Barlow, avec Geneviève Joy (STU 20174).

Denis Havard de la Montagne
(mars 2009)

Note : Marie-Claude Theuveny-Petit, s'est éteinte le 23 juillet 2012 à Paris, dans sa 81e année. Ses obsèques ont été célébrées le 31 juillet en l'église Notre-Dame d'Auteuil (Paris 16e).


Devy Erlih et Marie-Claude Theuveny
Marie-Claude Theuveny en compagnie du violoniste Devy Erlih, en 2002 à l'Ecole Normale de Musique
( coll. Marie-Claude Theuveny-Petit, avec son aimable autorisation ) DR



Franck THEUVENY

 

Né en 1929 à Paris, il entreprend durant la guerre des études de piano à Grenoble auprès du pianiste et compositeur Pierre Auclert (1905-1975), avant d'entrer plus tard au Conservatoire de Paris dans la classe de Lazare Lévy (1882-1964). Sorti de cet établissement en 1948, avec un second prix de piano (premier nommé), il entreprend des études médicales à la Faculté de Paris, qui le mènent à l'obtention en 1954 du diplôme de chirurgien dentiste (spécialiste qualifié en orthodontie dentofaciale), tout comme l'était son père. Après avoir exercé durant deux années à l'Hôpital Maillot d'Alger (1957-1958), il ouvre en 1959 à Paris un cabinet dentaire qu'il exploite jusqu'à sa retraite arrivée en 1997. Sa carrière médicale ne lui laissera guère de temps de s'adonner au piano. Néanmoins, au cours des années cinquante, il avait pu parfois accompagner sa sœur dans ses tournées de concerts, tant à Paris (salles Gaveau et Pleyel), qu'à travers l'Europe (Angleterre : Londres, Liverpool ; Finlande : Turku...). Membre associé national de l'Académie nationale de chirurgie dentaire, et membre de la Pierre Fauchard Academy et de l'International College of Dentists, Franck Theuveny est décédé le 4 mai 2013 à l'âge de 84 ans. Ses obsèques ont été célébrées le 10 mai en l'église Notre-Dame-d'Auteuil à Paris, suivies de son inhumation dans le cimetière de Sauzon (Morbihan). .

Denis Havard de la Montagne
(mars 2009 / mai 2013)

DEBUSSY (réédition enregistrements de 1953 et 1957)
CD Forgotten records fr 142 (2009) - http://forgottenrecords.com/

Sonate pour violoncelle et piano en ré mineur (André Lévy, Geneviève Joy)
Sonate pour violon et piano en sol mineur (Marie-Claude Theuveny, Franck Theuveny)
Rhapsodie pour clarinette et piano n° 1 (Jacques Lancelot, Robert Veyron-Lacroix)
Syrinx, pour flûte seule (Jean-Pierre Rampal)
Suite bergamasque, pour piano (Marie-Thérèse Fourneau)
Préludes, Livre 2 : La Terrasse des audiences du clair de lune, pour piano (Marie-Thérèse Fourneau)

 


Relancer la page d'accueil du site MUSICA ET MEMORIA

Droits de reproduction et de diffusion réservés
© MUSICA ET MEMORIA

tumblr hit counter